Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Painting Putsch

peinture

Au ras du sol...

8 Avril 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

Au ras du sol...

A la hauteur des plantes du jardin ...

Lire la suite

LE COUTEAU..

8 Avril 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

LE COUTEAU..

Collage, décollage, ponçage et utilisation du couteau ..

Lire la suite

L'osédant carré..

7 Avril 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

L'osédant carré..

Toujours je retrouve dans mes compositions le carré ..

Lire la suite

le Pérou ...

7 Avril 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

le Pérou ...

Pourquoi ce rouge me fait il penser au Pérou?

Lire la suite

les pinceaux chinois ..

7 Avril 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

les pinceaux chinois ..

Pour ces graminées dans le vent les pinceaux chinois sont parfaits ..

Lire la suite

souvenir d'un bord de mer

7 Avril 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

souvenir d'un bord de mer
Lire la suite

atelier déserté..

21 Mars 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

atelier déserté..

"Je traverse la dernière ligne droite ", me dit ce matin ma soeur , qui est sur le point de mettre fin à l'écriture de son dernier roman.

Au contraire je vais traverser les derniers chemins sinueux qui me dirigent je ne sais où.

Entasser des tableaux , ne pas avoir de public , de critique, les laisser dans la même solitude que moi , n'est ce pas le comble de l'absurde ?

Lire la suite

"le mal de vivre"

20 Mars 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

"le mal de vivre"

Je peins car je ne sais pas écrire.

Ecrire est un art.

Mes pensées sont comme des chevaux fous et la nuit elles passent comme des oiseaux

impossibles à retenir.

Le matin , il ne reste que des mots perdus .

Lire la suite

le mois de mars..

19 Mars 2013 , Rédigé par Tanguy Le Gac Publié dans #peinture

le mois de mars..

C'est le mois que je déteste le plus.

La voie de mon énergie est comme bloquée.

Comment résister à cet épuisement général accentué par les giboulées.

Devant la glace, le matin , il faut un certain courage pour se reconstruire...

le spectacle est affligeant : ongles cassés , peau grise, cheveux ternes

Cette peinture est la traduction de mon état d'âme du mois de mars.

Lire la suite
<< < 1 2 3